Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/08/2015

Festival International du Livre Militaire de Saint-Cyr Coëtquidan & Triomphe 2015

Photos UPpL’E. Merci de nous consulter si vous souhaitez les réutiliser.

 

FILM 1.jpg

Les habitués de ce blog savent que nous ne raterions le FILM pour rien au monde. Près de 10 000 livres proposés, abordant toutes les facettes de la littérature militaire, du récit à la BD en passant par l’histoire, la photo, la stratégie… et la présence d’une centaine d’auteurs heureux d’échanger sur leurs expériences et leurs livres. Un week-end exceptionnel pour les fans de milittérature, couplé à la JPO des écoles, parfaitement animée sur terre et dans les airs, du « Tonneau » à la majestueuse cérémonie nocturne du Triomphe.

DSC05063IMG_2349.JPG

Un aperçu de notre week-end (sous le soleil !) à Coëtquidan ! (car Paris ne doit pas avoir le monopole des grandes manifestations...).

La 6e édition du FILM

DSC05061DSC05063IMG_2437.JPG

Un moment fort, nôtre rencontre avec le médecin Colonel Jean-Louis Rondy et le Sergent infirmier Heinrich Bauer, Légionnaires, vétérans d’Indochine, combattants de Diên Biên Phu, survivants des camps Vietminh. 

La présence de ces grands anciens était due à l’éditeur Nimrod, qui vient de publier « Les chemins de Diên Biên Phu », écrit par Franck Mirmont (pseudo d’une personne éminemment connue dans notre petit monde milittéraire…), s’appuyant sur les souvenirs de six vétérans, Jean Guêtre, Commando Nord-Vietnam, Jean Carpentier, mécanicien-mitrailleur de la 28F, Bernard Ledogar, para du 6e BPC, Pierre Latanne, SLT du 5e BPVN, et donc le COL Jean-Louis Rondy et le SGT Heinrich Bauer, respectivement des 1er et 2e BEP.

DSC05063 11174991_668028973328333_2576357541963593888_n.jpg

Conférence (passionnante) des COL Rondy, SGT Baueur et l’éditeur Nimrod (oui, vos serviteurs sont  au premier rang !) – photo ESCC.

Nous terminons la lecture du livre et il est absolument remarquable. Se lisant comme un roman, l’épopée tragique de Ceux d’Indo glace le sang. On ne sort pas indemne de cette lecture, entre admiration sans bornes pour les soldats, effroi face à ce qu’ils ont vécu, tant au combat que dans les camps, et peut-être aussi un rien de colère, prescription ou pas, pour le Haut-Commandement et sa stratégie oscillant entre aveuglement et incompétence. Un livre qui fera date. 

dedicace.jpg

En règle générale, nous ne publions nos dédicaces que dans le cadre des recensions, mais nous ne résistons pas à l’envie de partager celle-ci dès maintenant. Merveilleux autant qu’émouvant cadeau de l’éditeur Nimrod : une version « top-collector » des « Chemins de Diên Biên Phu », qu’il a pris soin de faire dédicacer avant le FILM par Bernard Ledogar , Jean Carpentier et Pierre Latanne, nous laissant le soin de compléter avec Jean-Louis Rondy et Heinrich Bauer. Malheureusement, Jean Guêtre est décédé avant la publication du livre.

Disponible aux éditions Nimrod ici. A noter qu’il est utilement complété par un essai du même auteur : « La Guerre d’Indochine vue par la CIA ». 

DSC05073IMG_2345.JPG

***

DSC05062 IIMG_2366.JPG

Retrouvailles avec le GAL Bernard Barrera, rencontré une première fois lorsqu’il a reçu le prix spécial Erwan Bergot pour « Opération Serval ». Sujet on ne peut plus maîtrisé, puisque le Général était le chef des opérations terrestres… En attendant de lire le livre et d’échanger sur le Mali, la conversation s’est orientée (comme c’est étonnant) vers notre cher 16e BC (le Général en a été chef de corps). Chasseur un jour…

Livre aux éditions du Seuil, disponible ici.

***

DSC05063IMG_2282.JPG

CDT Erbland, COL Gout, GAL Pertuisel… les ALAT-men écrivent de plus en plus et c’est tant mieux ! La bibliothèque bleue cobalt se complète encore grâce au COL Pierre Verborg, chef de corps du 3e RHC, et son « Envoyez les hélicos » : ses carnets de guerre en Côte d’Ivoire, Libye, Mali. Aux éditions du Rocher, disponible dans toutes les bonnes librairies. Accueil très sympa du Colonel, accompagné de gentils compliments sur le blog…

Sur la photo, au second plan et discutant avec le padre Ducourneau, le CNE (r) Raphaël Krafft, COS rattaché au 2e REI en Afgha – Nous avons abordé son très réussi « Captain Teacher » ici.

***

DSC05063IMG_2280.JPG

Pas de FILM sans aumônier ! Succédant aux padre Kalka et Venard   présents l’année dernière, le festival accueillait le padre Jean-Yves Ducourneau, le plus costaud de l’aumônerie J, officiant à Saint-Maixent. Enfin l’occasion de papoter et nous ne nous en sommes pas privés (jusqu’à présent, nos échanges n’avaient été que « online »). Vous retrouvez ici notre recension sur « Les cloches sonnent aussi à Kaboul ». 

***

DSC05063IMG_2302.JPG

Si ce n’est avec l’ADJ Delsaut du GIGN,  nous n’avons guère eu l’occasion d’aborder la Gendarmerie. Rectification de  tir grâce au COL Stéphane Bras  et « POMLT – Gendarmes en Afghanistan ». Un sujet hélas trop méconnu [on peut rêver qu’un jour les « grands » médias fassent leur travail d’information] : la formation des policiers afghans par des gendarmes français.  Intéressant n’est-ce-pas ? Aux éditions Anovi, disponible ici

***

DSC05062 DSC05063IMG_2298.JPG

Le festival s’internationalise ! L’année dernière, nous avions la joie d’y retrouver le Canada, représenté par le LCL Steve Jourdain, R22eR (voir ici) . Cette année, c’est la Belgique qui était à l’honneur, avec le COL Bruno Smets, Chasseur Ardennais, vétéran de Bosnie. Son livre, composé de lettres envoyées à sa femme, alors que Bruno est commandant de compagnie, faisant avec ses hommes de « BELBOS » le tampon entre bosno-musulmans et bosno-croates, est très réussi. Nous l’aborderons dès la rentrée. Autoéditié, disponible ici

***

DSC05073IMG_2314.JPG

A nouveau le CBA Rémi Scarpa diront les habitués du blog ! J. Il est vrai qu’il est très présent dans le monde milittéraire ces derniers temps et que son beau livre « Offensive éclair au Mali » se vend comme des petits pains. [ce qui donne le sourire à son éditeur Pierre de Taillac à sa droite] [on rigole Pierre J]. Nous allons aborder le livre dans une chronique milibibli dès la rentrée. 

DSC05082IMG_2392.JPG

Rémi, outre le fait d’être un combattant, un auteur, un lecteur qui nous conseille toujours de très bons livres, est aussi, comme nous, amateur de figurines. Il a pu compléter sa collection au Triomphe, chez « Soldats d’Europe et d’ailleurs » auquel nous sommes heureux de faire une petite pub, tant leur travail est soigné. Voir leur site ici

***

DSC05063IMG_2277.JPG

Nous avions déjà eu la joie de rencontrer le Lieutenant-Colonel le Roux, de lire « Paroles de soldats » et de dire tout le bien que l'on pensait du livre ici. Nous l’avons donc retrouvé avec plaisir, faisant par la même occasion connaissance avec son coauteur Antoine Sabbagh. 

***

DSC05063IMG_2312.JPG

Encore des habitués d’Une Plume pour L’Epée ! A gauche notre Chef du 13e BCA, Jocelyn Truchet, à droite Sylvain Auché, ancien photographe de Saint-Cyr, fine « Canon ». Nous avons parlé de leurs livres « Blessé de guerre » ici  et « Hommage et valeurs » . Les coïncidences de la vie font qu’ils vont se retrouver tous deux prochainement à Lyon, s’étant lancés dans de nouveaux projets professionnels. Nous leur renouvelons tous nos vœux de succès ! 

***

ZDSC05063IMG_2440b.JPG

IL est cocasse que nos amis Légionnaires soient de si bons photographes, tout en détestant être pris en photos J Vous imaginerez donc, entre vos serviteurs, Youri Obraztsov [oui, cela a parlé russe avec Natachenka]. C’est un auteur prolifique auquel on doit deux superbes livres photos pour les fans de képis blancs : « Peloton » et « Légion étrangère »  – belles découvertes - mais aussi toute une série d’ouvrage sur le matériel. Pour une idée de ses publications, voir ici

*

DSC05063IMG_2275.JPG

Nous profitons de cet instant béret vert pour rappeler notre recension sur « La Légion dans la peau » de l’ADC Victor Ferreira, absent physiquement du FILM, mais bien représenté par une belle exposition de ses photos.

***

DSC05063IMG_2428.JPG

Avec « Trahison sanglante en Afghanistan », Audrey Ferraro, ancienne militaire spécialisée dans la Com’, issue du 4e Bataillon de l’ESM et désormais réserviste, revient sur un des épisodes les plus douloureux de la campagne afghane : l’assassinat de cinq soldats par un Taliban infiltré, voire un déséquilibré. Nous en saurons plus en lisant son « Trahison sanglante en Afghanistan ». Aux éditions Publibook, disponible ici

***

DSC05063IMG_2429.JPG

« Monclar ». Voici un nom qui « sonne » dans l’histoire de France. Saint-Cyrien ; Première-Guerre mondiale durant laquelle il est blessé 7 fois ; Légionnaire au Proche-Orient pendant l’Entre-Deux-Guerres ; Narvik pendant la Campagne de France ; Londres dès le 21 juin 40, Campagne d’Afrique puis de Syrie à la tête de la 13e DBLE, refusant à chaque fois de porter les armes contre les Français restés fidèles au gouvernement de Vichy ; Indochine ; il termine sa carrière militaire en abandonnant ses étoiles de Général pour prendre le commandement du bataillon de Corée comme Lieutenant-Colonel… « Bayard du XXe siècle » comme est joliment sous-titrée la biographie de Mme Monclar, dédiée à son père, retrouvée au FILM après une première rencontre au Salon des Ecrivains-Combattants. Aux éditions Via Romana, disponible ici

Rappelons que la 171e promotion de l’ESM 84/87 a été baptisée « Général Monclar »

***

DSC05073IMG_2328.JPG

Le Triomphe est aussi l’occasion de remettre le prix des Cadets. Cette année, les Cyrards et Dolos ont distingué Jean-Christophe Notin pour « La Guerre de la France au Mali », aux éditions Tallandier. Dans son discours, l’auteur a souligné sa volonté de mettre à l’honneur « Ceux du Mali » et leur éclatante victoire sur les Djihadistes, tout en regrettant l’écho « limité » donné par nos médias…  

***

DSC05063IMG_2424.JPG

Et pour conclure sur le FILM, nous ne manquerons pas de saluer notre chère organisatrice et amie Delphine, qui ne compte pas son temps, croyez-nous, pour faire de « son » festival une réussite totale. Lors de la remise du prix des cadets, elle a reçu un hommage appuyé du Général Windeck, commandant les écoles. Hautement mérité.

Page FaceBook du FILM ici

 

DSC05142.JPG

Mais ce n’est pas tout à fait terminé… pas de FILM sans Triomphe !

Comme le veut la tradition, la 201e promo de la Spéciale et la 54e de l’EMIA ont reçu leurs noms de baptême. 

DSC05199.JPG

Pour les Cyrards : « Chef d’Escadrons de Neuchèze ». Cavalier, bataille de France avec le 1er GFC, résistant, prisonnier de la Gestapo, évadé, il rejoint l’Afrique du Nord, débarque en Provence. Il meurt au combat le 9 septembre 1944. 

DSC05163.JPG

Pour les Dolos, le bien connu Lieutenant Nungesser. Hussard au début de la Grande-Guerre puis chevalier du ciel, as aux 43 victoires, il disparait avec son camarade Coli aux commandes de « L’oiseau blanc » dans leur tentative de traversée de l’Atlantique.

Projet1.jpg

Pour illustrer ces deux beaux choix [et les superbes chants ! Bravo !], un livre sur les combats de la cavalerie française 1940-45, par Gérard Saint-Martin chez Economica et une BD sur Nungesser, par Fred Bernard et Aseyn à paraître en septembre chez Casterman.

Nous en profitons pour souhaiter une belle carrière aux sortants, Cyrards de la promotion « Lieutenants Thomazo », Dolos de la « Général Delayen », sans oublier le 4e Bataillon, une bonne continuation aux 201e, 54e et 200e « Capitaine Hervouët » et la bienvenue aux 202e et 55e !

DSC05073IMG_2340.JPG

Nous souhaitons également une belle suite de carrière au Général Windeck, qui quitte la direction des écoles pour des nouvelles miliaventures…

*

Nos photos du FILM et du Triomphe sont visibles et téléchargeables (pour un usage non commercial évidemment) ici.

***

DSC05082IMG_2407.JPG

L’année dernière, nous avions passé un week-end extraordinaire, de si bons moments passés avec les padre Kalka et Venard, Steve Jourdain, Bernard Gaillot, Yohann Douady et tous les autres auteurs, l’émotion de voir s’éloigner en chantant la 52e promotion de l’EMIA « Ceux d’Afghanistan » avec laquelle nous avions des liens privilégiés. Nous vous avions raconté tout cela ici

Nous aurions pu craindre, cette fois-ci, d’éprouver un peu de nostalgie. Mais le monde mili est ainsi fait que la magie opère, encore et toujours : l’accueil des soldats, des écrivains-combattants, sourires aux lèvres et regards francs, les bons moments passés au bar des Lieutenants et au Wagram, les démos spectaculaires, le fun du Tonneau et l’émotion de la cérémonie nocturne… (et puis aussi un p’tit cousin Dolo dans la Nungesser…). Que du bonheur…

Alors, nous nous donnons rendez-vous l’année prochaine à Coët’, amis lecteurs ?

Chic à Cyr ! Chic au FILM ! Chic à nos soldats !

 

 

 

 

Commentaires

Site militaires disparus de Mourmelon :

http://www.dominique59121.skyrock.com

Écrit par : Mohamed Bouzbel | 12/08/2015

Répondre à ce commentaire

Merci pour le partage. Je me souviens très bien de cette tragédie, d'autant plus que je suis de la génération des pauvres disparus et faisais la route Troyes-Reims à l'époque... Une pensée pour eux et leurs proches.

Écrit par : UPpL'E | 12/08/2015

Écrire un commentaire