Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/06/2019

« Médecin en Afghanistan », MC Etienne Philippon, SSA, OMLT 3-Kandak 2, éd. Lavauzelle

Extraits et photos publiés avec l’aimable autorisation de l’auteur. Droits réservés.

 

 

Mari transve mare, pro patria et humanitate, hominibus semper prodesse.

Sur mer et au-delà des mers, pour la Patrie et l'Humanité, toujours au service des Hommes.

Devise de l'Ecole de Santé des Armées

 

ded philippon.jpg

Tous, nous savons que la vie est précaire ici. Nous sommes tous face à notre destin, à la fatalité. En faisant mes derniers préparatifs, j'ai l'étrange sensation, certainement comme mes camarades, de penser, comme avec un voile noir, à l'éventualité cruelle de ne jamais ranger à nouveau mes affaires au retour, tant ce retour est incertain. La sensation est particulière en fermant la porte de mon box. Le mot « servir », que beaucoup ont oublié, nous a réveillés cette nuit. Je pense très fort à ma femme.

DSC08171.JPG

Mentoring médical par le MP Philippon

En arrivant au poste médical de Tora, Thomas me dit qu'ils viennent d’évacuer un militaire qui, étant gunner arrière du dernier VAB, s'est pris une balle très superficiellement dans le haut du thorax, à trois cent vingt mètres de l'entrée de la FOB. L'axe est pourtant sûr et surveillé et jamais aucune attaque n’a eu lieu à ce niveau. Le tireur isolé a été vu par la victime, mais trop tardivement. Il pourrait s'agir, d'après ce qui se dit, d'un individu voulant régler un compte à la force française. D’après l'hôpital, où le gars a déjà été pris en compte, c'est bien une balle de 7.62 qui s'est fichée tangentiellement entre la Frag et l’épaule du sacré chanceux. La balle sera retirée sous simple anesthésie locale.

Je constate alors que deux heures après l'incident, c'était moi qui, passant au même endroit, était gunner arrière de mon VAB SAN, dernier VAB de notre petit convoi.

operation-snakes-nest-8.jpg

Soldats français et afghans, opération Snakes’nest, mars 2011. Issue du reportage du Ministère des armées ici. Crédit EMA. 

Nous nous suivons à travers champ, le long d'un muret qui nous arrive au genou. Pascal est derrière moi. Nous sommes en queue de colonne ; quelques soldats afghans nous suivent. C’est le début de l'après-midi, le soleil est resplendissant. Le silence est parfait, les hélicos ne sont pas en Bédraou. Un sentiment de sérénité, de balade du dimanche après-midi et d'abandon m’envahit, sentiment rapidement estompé par mes douleurs musculaires et articulaires. Mais désormais chaque pas me rapproche du Chinook de ce soir. Je récite spontanément un « Je vous salue Marie », en écho à ce bonheur qui me prend. Cette satisfaction est mélangée à une anxiété enfouie. Brutalement, plusieurs rafales claquent.

Opération Snakes’nest, mars 2011

54391_IMG_27460_HR.jpg

MP Etienne Philippon

La vie est belle après la bataille. C’est la joie de respirer tranquillement. Je constate que, comme parfois ceux qui sortent des hôpitaux, plus on est passé proche de la mort, plus on a le sens de la vie. Drôle d’euphorie. La minute présente, écrasée jusque-là entre le passé lourd de danger et l'avenir redoutable, cesse d'être toute petite. Les minutes semblent remplir tout le temps de leur plénitude, comme l'espace de notre popote parait avoir l'immensité du monde.

***

Médecin-en-Afghanistan.jpg

« Médecin en Afghanistan – Journal de marche d’un médecin militaire ordinaire en opération extérieure »

Très intéressant journal de marche qui complète magnifiquement la bibliothèque des Afghaners par la vision d’un jeune « doc » : le Médecin en chef (LCL) Etienne Philippon, Service de Santé des Armées, par son récit intime et très bien mené, nous éclaire sur la mission d’un médecin de terrain, mais aussi sur le « mentoring » ; il a en effet été intégré lors de son déploiement en 2010-2011 à l'OMLT 3, 56 soldats essentiellement du 4e RCh, ayant pour mission d’encadrer, former et appuyer sur le terrain un bataillon afghan, le Kandak 2, 3e Brigade, 201e Corps de l’Armée nationale afghane (ANA).

Nous en profitons pour saluer respectueusement l’engagement et l’abnégation des hommes et des femmes du Service de Santé, médecins, infirmiers, sans oublier les auxiliaires sanitaires des antennes médicales, des régiments et du Régiment médical.

Aux éditions Lavauzelle, disponible ici

ep.jpg

Avec le MC Etienne Philippon, salon des Ecrivains-Combattants 2016 et Festival International du Livre Militaire de Saint-Cyr Coëtquidan 2018

***

CHOLET-Insigne-Beret-SERVICE-DE-SANTE.jpg

Hommage

Au MED Marc Laycuras, SSA, mort pour la France au Mali le 2 avril 2019,

A tous les médecins, infirmiers du Service de Santé des Armées,

Aux auxiliaires sanitaires des antennes médicales, des régiments et du Régiment médical.

***

24 Le détachement de l'OMLT 3. (1) R.JPG

L’OMLT 3 – Kandak 2. MP Philippon 5e à partir de la gauche.

Il fait frais la nuit et l'excitation du retour m’a sorti de mon lit Picot à 4h30. Toute l’OMLT dort encore profondément. Après une bonne douche chaude, je me mets à marcher dans le camp sans croiser grand monde, alors que le jour se lève. Une sensation d’euphorie et de corps léger me prend. J'ai l'impression de ne rien avoir oublié ce mandat. Tout ce que j'ai vécu s'est gravé dans ma mémoire. Ce stratagème de mon inconscient vient peut-être du fait de l'omniprésence du risque. Comme j'ai naturellement craint la mort en Afghanistan, le désir de vivre pleinement est maintenant plus fort que tout, même sans avoir le moyen ici et aujourd’hui de pouvoir l’assouvir. C'est vrai, je ne me suis jamais senti aussi vivant qu’aujourd'hui, ou peut-être n’ai-je jamais ressenti l’envie de vivre aussi intensément.

MP Etienne Philippon, Kaboul, avril 2011.

 

 

 

 

 

Écrire un commentaire