Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/09/2017

Festival International du Livre Militaire de Saint-Cyr et Triomphe 2017

Photos © Natacha/UPpL’E – Merci de nous contacter si vous souhaitez en réutiliser

001.jpg

Comment rater le F.I.L.M et le Triomphe ? Formidable immersion dans le monde mili, parmi les cadets légitimement fiers, casoars ébouriffés par le taquin vent breton, chic bleu turquin ou sabre sur TDF... joyeux « tonneau » et solennel « à genou les homme »... occasion rêvée de retrouver ou faire connaissance avec nos chers miliauteurs…

Alors, pour la 5ème année consécutive, nous avons pris le chemin de Coëtquidan.

Revenons en image sur ce beau week-end, qui, comme de coutume, a tenu toutes ses promesses.

film logo.JPG

La 8e édition du F.I.L.M

001 DSC03929 20170721_170706.jpg

Avec Pascale Lumineau, maman du MCH Pierre-Olivier Lumineau, 40e RA, mort en Afgha le 9 juin 2012 lors d'une attaque suicide, qui tua également trois camarades, l’ADJ Stéphane Prudhom et le BCH Yoann Marcillan, 40e RA, et le MAJ Thierry Serrat, GIACM.

Le drame vécu aurait pu enfermer Pascale dans une détresse solitaire. Mais si détresse il y a, évidemment, la solitude n’a pas été une option. Au contraire, Mme Lumineau s’est largement impliquée dans le soutien, créant l’association "De la pierre à l'olivier" qui vient en aide aux familles endeuillées, aux soldats blessés phy ou psy, via des mises en relation, des interventions publiques et des groupes de parole.

En outre, elle a publié un livre, « Une vie sans toi, mon fils, mon soldat », recueil de poèmes en prose écrits pendant les premières années de son deuil. Témoignage forcément très émouvant.

Une dame éminemment sympathique, toute en simplicité et discrétion, comme son mari. Une belle rencontre.

ded Lumineau.jpg

Page FB de l’association à rejoindre ici. Le livre peut être commandé en envoyant un message sur la page.

DSC03930.JPG

La saine convivialité au Triomphe : déjeuner avec Mr et Mme Lumineau et la CNE (r) Audrey Ferraro

***

DSC03929 IMG_1371.JPG

Nous voici avec le GAL (2s) Jean-René Bachelet, Cyrard, Chasseur alpin, ancien chef de corps du 27e BCA, passé par les 11e BCA et 1er RI, instructeur à l’Ecole Militaire de Haute-Montagne à Chamonix, auquel s’ajoute plusieurs postes d’Etat-Major, notamment celui de commandement de la formation de l’Armée de Terre à Tours. Une telle carrière mériterait une autobiographie complète, mais c’est sur une mission phare que le général s’est penché :

En 1995, le GAL Bachelet est commandant du secteur de Sarajevo dans le cadre de la Forpronu, au paroxysme de la crise. La Bosnie donc, conflit dont nous savons tous la complexité. Nous avons hâte de lire « Sarajevo 1995 – Mission impossible », récit écrit par un sympathique montagnard au caractère bien trempé, pour lequel la langue de bois est inconnue.

N’est-il pas formidable de nous (et vous) donner la possibilité de rencontrer et d’échanger avec de telles personnes ? Merci au F.I.L.M !

ded bachelet.jpg

Livre publié aux éditions Riveneuve, disponible ici.

***

DSC03929 IMG_1361.JPG

Et puisque nous venons de parler de la chance qui nous était donnée par le F.I.L.M, poursuivons…

C’est toujours un honneur de rencontrer un Grand Ancien, pour l’occasion l’ADJ Alexis Le Gall, FFL. A 17 ans, dès le 21 juin 1940, il traverse la Manche avec son frère Jacques et rejoint le général de Gaulle à Londres. Il est de fait l’un des fondateurs des FFL, dont il connaîtra tous les combats : El Alamein avec le BM5, Tobrouk, Tripolitaine et Tunisie avec la 1ère DFL, débarquement de Provence, campagne de France jusqu’en Alsace où il est grièvement blessé en 1945. Il en a tiré un récit, au très beau titre : « Les clochards de la gloire ».

A 95 ans, avoir la volonté d’être présent à Coëtquidan, moment certes sympathique mais forcément fatiguant, afin d’œuvrer pour le devoir de mémoire et le lien armée-nation, c’est magnifique.

ded le gall.jpg

« Les Clochards de la gloire », aux éditions Charles Hérissey, disponible ici

***

DSC03929 IMG_1351.JPG

Nous connaissions déjà « virtuellement » le CNE Mehdi Tayeb, 2e RH, 4e RCh, BRB 2, pour avoir lu son autobiographie « De la cité au rang des officiers » et échangé. La rencontre n’a fait que confirmer notre bonne impression sur le personnage.

Son livre est un récit-plongée dans une carrière qui peut (et c'est regrettable) sembler atypique : gosse des cités, né dans un contexte familial compliqué, au bord du précipice de la délinquance, Mehdi découvre l'armée grâce au service militaire. Trouvant sa voie, n'ayant peut-être pas la "gueule de l'emploi" (?) mais très certainement un beau cœur et un esprit saint, il gravit les marches, sous-off' puis officier Ouaoua. Spécialiste du renseignement, il reste forcément discret sur les opérations récentes, mais livre quand même un témoignage rare, sur les Hussards notamment. Déployé 3 fois au Kosovo et en Afgha (la première fois comme militaire du rang, la seconde comme sous-officier, la troisième comme officier !), 2 fois au Mali, mais aussi en RCI et Bosnie (infiltration épique qui aurait pu tourner au drame...), son parcours est exceptionnel... et l'homme tout autant, à la fois tendre et volontaire.

Pour reprendre la formule consacrée, et sans jeu de mot (?) : "il mérite d'être cité en exemple". Une lecture qui fait du bien.

Et nous en profitons pour saluer la charmante épouse de Mehdi, fière cavalière de montagne. 

Tayeb.png

Livre autoédité, disponible ici. Page FB officielle ici.

***

DSC03929 IMG_1360.JPG

Un grand plaisir, celui de retrouver la CNE (r) Audrey Ferraro, après une première rencontre à Coët, il y a trois ans déjà. Ancienne militaire passée par le 4e Bataillon de Saint-Cyr, spécialiste de la Com’, Audrey est désormais réserviste. Elle est l’auteur d’un essai/témoignage, « Trahison sanglante en Afghanistan », qui aborde un évènement tragique de la guerre en Afghanistan, qu’il convient de garder en mémoire : Le 20 janvier 2012, un membre de l'armée afghane ouvre le feu sur des soldats français en plein footing dans leur base de Gwan. Cinq d'entre eux y laissent la vie, quinze sont blessés, tous les membres de l'OMLT K4 issus des 93e RAM, 4e RCh, 2e REG et 28e RT sont marqués à jamais.

Plus de la moitié du livre est composée des témoignages des survivants, de l'encadrement médical, de la base arrière, de proches des victimes...

Essai très complet, très émouvant, que nous avons abordé ici. Hommage à Ceux de Gwan.

12640526_965299506840846_4984657749442623388_o.jpg

Chez Publibook, disponible ici. Page FB d'Audrey

***

DSC03929 IMG_1369.JPG

Retrouvailles encore, cette fois avec le médecin en chef (LCL) Etienne Philippon, SSA. Etienne complète, et c’est heureux, la milibibli des Afghaners avec « Médecin en Afghanistan ». Nous venons d’en entamer la lecture, et ce journal de marche, récit intime, s’avère d’ores et déjà très réussi. Nous en profitons pour saluer respectueusement l’engagement et l’abnégation des hommes et des femmes du Service de Santé, médecins et infirmiers, sans oublier les auxiliaires sanitaires.

33189569.jpg

Aux éditions Lavauzelle, disponible ici.

***

DSC03929 IMG_1350.JPG

Nous voici avec notre camarade le LCL Hubert le Roux, habitué du F.I.L.M, lauréat l’année dernière du « Prix des Cadets », avec son complice Antoine Sabbagh, pour « Paroles de soldat », choix très « terrain » que nous avions trouvé particulièrement pertinent…

Nous avons abordé le livre ici

992486235.jpg

Aux éditions Tallandier. Disponible ici

***

DSC03929 IMG_1346.JPG

Certes « Une Plume pour L’Epée » est focalisée sur le récit de soldats, mais nous avons toujours laissé une place à la photo, qui raconte une histoire. Alors évidemment, c’est un bonheur d’avoir rencontré Sandra Chenu-Godefroy, ancienne Gendarme, miliphotographe majeure. Son dernier projet en date est enthousiasmant : le livre « Sentinelles », qui rend un hommage *si mérité* à tous nos soldats anges-gardiens, patrouillant dans nos rues. Son « travail » photographique est somptueux, et on ne peut que se réjouir de la réussite de la souscription publique pour réunir les fonds importants nécessaires à la parution du livre (oui, nous avons participé !).

normal_kisskissbankbank_contreparties-25premiers-1496775450.jpg

Voir le projet ici

Capture 8.JPG 

Nous avons eu l’honneur d’être « portraités » par Sandra avec Tigrou l’aventurier. Si vous vous en étonnez, voir ici. 

***

DSC03929 IMG_1342.JPG

Toujours dans le domaine de la photo, nous voici avec David Bernigard, auteur avec François Blanchard d’un très beau livre sur la patrouille de France, « La grande dame ». Sujet photogénique s’il en est ; nous gardons en mémoire la prestation « à tomber par terre » de la patrouille au Triomphe l’année dernière. L’Armée de l’Air n’était pas en reste cette année, avec les shows impressionnants des « Couteau Delta » sur Mirage 2000 et du « Rafale solo display ». Le public de Coët a été gâté.  

DSC04119.jpg

David vendait en outre une série de clichés, trop tentants pour y échapper. Le choix, difficile, s’est porté sur celui-ci, afin de compléter notre « galerie de portraits » où l’on trouve déjà des Légionnaires de Victor Ferreira (ici et là), des Gendarmes du GIGN par Mika...

« La Grande Dame » est publié par Blackfeather éditions, disponible ici

***

Quelques livres en dehors de notre « scope » du récit de soldat, mais qui méritent votre intérêt :

DSC03929 IMG_1385.JPG

Le CNE Léo Karo, ancien des Services Spéciaux, est auteur de polars. Un premier livre, « L’archange contre Daech » est paru, un second tome à paraître et un troisième en gestation. Disponible sur le site de Léo ici

9782342151978.jpg

***

DSC03929 IMG_1374.JPG

Deux civils qui s’intéressent de près au monde militaire. Le premier vous est déjà bien connu : Nicolas Mingasson, photographe, reporter et écrivain, l’un des premiers à avoir écrit sur l’Afghanistan, projet mené aux côtés d’une section du 21e RIMa, et notamment le SGT Christophe Tran Van Can.  Nous avons abordé « Afghanistan, la guerre inconnue des soldats français », il y a près de 5 ans déjà, ici

16483.jpg

Sorte d’épilogue à son premier livre, Nicolas revient sur l’Afghanistan au travers de « 1929 jours », recueil d'entretiens menés pendant deux ans avec les parents, les épouses, les enfants, les frères d'armes ou les chefs des soldats morts en Afghanistan. Aux éditions Les Belles lettres, disponible ici

*

A ses côtés Pauline Maucort. Journaliste radiophonique, elle aussi s’est intéressée aux vétérans de guerre, les rencontrant, échangeant longuement avec eux. Elle en a tiré un livre brillant, « La guerre, et après… » qui nous a fait forte impression. Nous avions ainsi présenté notre ressenti post-lecture sur notre page FaceBookPauline, journaliste, a recueilli les témoignages de 9 soldats, un tireur d'élite, un légionnaire vétéran de RCA, des blessés de Bosnie et d'Afgha, un psy, etc. Elle en a tiré un livre extrêmement fort. On y retrouve évidemment la fraternité d'armes, le courage, le mal-être (la guerre n'est romantique que pour ceux qui ne l'ont pas faite), mais pas que : sont également abordés des thèmes rarement sous le feu des projecteurs dans les récits autobiographiques (autocensure, tabou, pudeur...) : le sexe, la fumette, le sexisme, l'incompétence, l'échec... Le fait de se raconter, via une tierce personne, a certainement été libérateur (de plus les témoignages sont majoritairement anonymes) (pour le grand public en tous cas ; nettement moins pour nous...).

Un livre puissant émotionnellement, merveilleusement écrit. Un incontournable. A lire et faire lire. 

Maucort.jpg

Aux éditions Les Belles Lettres, disponible ici.

***

DSC03929 IMG_1341.JPG

Deux bons camarades : Grégoire Thonnat, auteur de la bien connue et « successfull » série des petits quizz, le dernier en date concernant nos amis Policiers, et l'éditeur Pierre de Taillac venu comme à son habitude avec un stand garni de pépites milittéraires !

Image1.jpg

***

DSC03930 IMG_1365.JPG

Enfin, nous ne manquerons pas de saluer notre chère amie Delphine, organisatrice du F.I.L.M et impliquée dans la communication des écoles. Il nous semble qu’un record d’affluence a été battu cette année. Une fois de plus, mission brillamment accomplie Delphine. Bravo à toi et à toute l’équipe !

***

« Une Plume pour L’Epée », c’est évidemment #milittérature et #miliphoto, mais aussi #milisoutien !

DSC03947 20170722_132049.jpg

Clin d’œil à W.O.L.V.E.S.

Association créée par Sandrine et Céline, en vue de participer au rallye des Gazelles 2018 et y représenter tant les veuves que les orphelins de guerre. Voir le projet ici. Page FB .

DSC03956.JPG

Clin d’œil à InvaincuS et à Solidarité Défense

Calendrier-livre de photos de blessés, projet Sabrina Daulaus et Sébastien Breissan, au profit de Solidarité Défense. C’est magnifique. Projet ici. Page FB .

DSC03947 20170722_144152.jpg

Et clin d’œil à nos chers camarades du collectif « Debout Marsouins !». Nous avons abordé leur si beau livre ici.

***

Mais pas de F.I.L.M… sans Triomphe…

Comme le veut la tradition, les 3e Bataillon de l’ESM et 2e Brigade de l’EMIA ont reçu leur nom de baptême.

Pour les Cyrards de la 203e promotion : « Général Loustaunau-Lacau ».

Pour les Dolos de la 56e : « Lieutenant-Colonel Mairet ». 

triomphe 2017.jpg

Pour illustrer ces beaux noms de baptême, deux livres : « Mémoires d’un Français rebelle », autobiographie du GAL Loustaunau-Lacau et « Les Parachutistes SAS de la France Libre, 1940-45 » de David Portier en hommage au LCL Mairet.

Hélas épuisés, à dénicher sur le marché de l’occasion.

Nous en profitons pour souhaiter une belle carrière, ou suite de carrière, aux Cyrards de la promotion « Chef d'escadrons de Neuchèze », aux Dolos de la « Colonel Vallette d’Osia » et au 4e Bataillon « Capitaine Jean Lartéguy » ; une bonne continuation à la « Général Saint-Hillier », la bienvenue à la 204e promotion de la Spéciale et à la 57e de l’EMIA.

DSC03801 g1438354667.jpeg

Au gala des Dolos de la 55e promotion au Pré-Catelan. Oui, nous avons passé une bonne soirée J et saluons avec affection tous nos jeunes camarades de la "Vallette d'Osia" ! 

 

Chic à Cyr ! Chic à nos soldats !

 

 

 

 

Commentaires

grâce à vous, on croirait y avoir été présent : merci de nous donner ces témoignages qui prouvent que l'Institution,malgré vents et marées,"tient bon d'sus" comme on dit à Dunkerque!
Alain vous faîtes oeuvre pie et tous vous en sont gré!

Écrit par : alain zeller | 12/09/2017

Répondre à ce commentaire

Merci mon cher Alain. "Ecrire et raconter, inlassablement, non pour juger mais pour expliquer. Ouvrir la porte à ceux qui cherchent une trace du passé et qui refusent le silence. Repiquer chaque matin le riz de nos souvenirs. Ne pas lâcher prise, jamais." C'était l'intro , par notre cher Hélie, de la recension de votre beau livre. Vous voyez, le temps passe, mais notre engagement reste intact.

Écrit par : UPpL'E | 12/09/2017

Écrire un commentaire